Return to site

Femmes d'exception : Hélène Samuel

Une femme de bon conseil

L'équipe Gofer a eu le plaisir de participer cette semaine à une rencontre avec les femmes qui font la différence dans le secteur de l'hôtellerie et la restauration à Paris, où nous avons croisé l'incroyable Hélène Samuel. Nous lui avons tout de suite proposé de l'interviewer car son parcours est vraiment intéressant ! Voici son histoire :

Hélène est une grande femme de la restauration depuis maintenant 25 ans. Au

départ, rien ne la prédestinait à entrer dans ce secteur : elle avait étudié le droit et fait

Sciences Po Paris, mais, Hélène a une passion dans la vie : lire des recettes de cuisine. Sans parler de son goût pour les dîners entre amis où elle aime cuisiner. Un véritable intérêt pour la food donc, mais pas non plus de quoi imaginer d’y consacrer sa vie.

“J’ai toujours adoré voir comment cela fonctionne, comment les ingrédients se combinent entre eux, surtout en pâtisserie.”

Elle a commencé sa vie professionnelle dans l’événementiel pour des ministères et des

grandes entreprises. Et puis, ça a été le déclic : “Un jour, je me suis dit : en fait ce qui

m’intéresse vraiment, c’est les moments de partage autour d'un repas !” Mais, se lancer dans un secteur comme la restauration, sans expérience ? Aucune chance ! “Personne ne voulait m’embaucher” confie-t-elle.

Jusqu’au jour où elle rencontre quelqu’un qui connaît quelqu’un… Ce quelqu’un n’est pas

n’importe qui : seul chef triplement étoilé à officier dans un hôtel, l’Hôtel de Paris à Monaco. C’est l’heure de la rencontre avec Alain Ducasse. Il l’engage pour gérer des projets en restauration, elle fait ses valises et troque sa vie parisienne pour le luxe du rocher. Sa formation (dans la meilleure école de terrain qui soit) est un succès !

J’y suis restée 4 ans, j’avais un océan de choses à découvrir. J’y ai tout appris. On a ouvert des restaurants, des auberges, des lieux à l’étranger…”​

A son retour à Paris elle crée Spoonfool (traduction : la « dingue » de la cuillère), son propre cabinet de conseil. Elle s’occupe de Food-inshop, le concept est nouveau à l’époque. Elle collabore aussi avec des chefs pour l’ouverture de restaurants pendant 7 ans.

Puis, un jour c'est la grande surprise. Elle reçoit un appel. Le Bon Marché est à bout du fil : ils lui demandent de monter un projet de restaurant pour le magasin. Hélène Samuel donne alors naissance au Delicabar, un restaurant de pâtisserie contemporaine où l’on invente notamment la pâte à tartiner en tube, où l’on s’amuse avec les produits… Cinq autres années de sa vie.

Le Delicabar et ses produits

L’experte laisse de côté la partie conseil pour la restauration pure. Ce qu’elle continue de faire ensuite au Café de la Salle Pleyel, qu'elle a dirigé pendant 9 ans et où elle invite chaque année des chefs à investir la carte.

Le Café de la Salle Pleyel

A l’entendre parler des chefs, une question nous vient : est-ce compliqué pour une femme d’avoir sa place dans ce milieu ? Elle rigole ! Ça peut être un avantage et un inconvénient, reconnaît-elle. “Au départ les chefs me voyaient arriver et je sentais qu’ils se disaient : c’est une femme, jeune de surcroît. C’est vraiment elle qui va me dire quoi faire ?” Mais au fur et à mesure qu’ils la connaissent, cette impression disparaît. Cela dit, elle plaisante :

“Toute ma vie je n’ai été en réunion qu’avec des hommes ! La restauration est un secteur très masculin, dans lequel il faut jouer des coudes pour s’imposer. En tant que femme, on a une vision très différente et l’on est complémentaire avec mes collègues masculins.”

L’attention au détail dans la restauration est primordiale. “Les hauteurs d’assises dans un

lounge par exemple, les hommes ne prennent pas forcément en compte le fait que l’on

porte des robes. Et donc, il faut adapter !” Bref, le regard féminin apporte beaucoup et tout le monde est d’accord pour le reconnaître.

Cela dit, Hélène reconnaît qu’il y a du travail pour permettre aux femmes du secteur de se faire entendre un peu plus. Chez H&H - restaurant & food business consulting, elle est

associée à une femme : Heidi Miller. Parmi leurs clients elles comptent par exemple avec : Fleur de mets, l'hôtel Plaza Athénée et le groupe Louvre Hotels

“Un jour, dans la rue, on a eu une idée : et si l’on créait un mouvement qui regroupe les femmes de la food ?” Cela a donné naissance à l’association Elles sont food !, un espace où les femmes du secteur peuvent échanger, s’entraider et networker en toute bienveillance. “Ce n’est pas pour dire : on est des femmes et on en a marre ! Nous organisons des conférences, de nombreux événements".

Hélène conclut :

“Il y a beaucoup plus de femmes dans le métier qu’avant. Il faut dire qu’à l’époque où j’ai commencé, elles étaient quasi absentes ! Aujourd’hui, on les voit et on les entend davantage. L’objectif ? Que le fait d’être une femme dans ce secteur ne soit même plus un sujet.”

Merci beaucoup pour votre temps, votre énergie et cette belle histoire de passion gastronomique et créative !

Article co-écrit par Jane Roussel et Isabel Yus de Gofer

Gofer est la solution pour des extras réussis et en toute simplicité.

Téléchargez l'application gratuitement sur Google Play, l'Apple Store ou sur www.gofer.fr

Si vous voulez que Fanny, James ou Louis vous rappellent quand vous le souhaitez pour vous expliquer notre solution, c'est par ici : https://calendly.com/gofer/bonjour/

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly