Return to site

La formation et le développement personnel pour retenir vos talents

· Tendances RH,Tendances Hôtelières

Avec une hausse de 25% d’emplois sur la période 2005-2017, le secteur CHR a enregistré une croissance exponentielle du nombre de salariés et cette tendance continue en 2019. C’est notamment la restauration, avec 75% des offres d’emploi du secteur, qui porte cette croissance. Ainsi, aujourd’hui, avec 3% de l’ensemble des salariés en France, le secteur de l’hôtellerie-restauration est le 6ème employeur du pays derrière le commerce, le transport/logistique, la construction, le secteur de la finance et de l’assurance et l’information communication.

Si cette hausse semble positive, car cela signifie que le secteur se porte bien, les professionnels du secteur de l’hôtellerie-restauration ressentent pourtant des difficultés au niveau des ressources humaines. En effet, 53,5% des employeurs de l’hôtellerie-restauration contre 37,5% dans l’ensemble des métiers se retrouvent face à des obstacles pour recruter des candidats mais aussi fidéliser les nouveaux embauchés.

Un taux de turn over particulièrement élevé dans le secteur CHR

"Les chiffres parlent : seuls deux tiers des employés restent à leurs postes plus d’un an, le turn over est 2 à 3 fois plus élevé sur le secteur CHR qu’ailleurs"

Difficile de donner un chiffre précis sur ce que coûte à un établissement le départ ou l’arrivée d’un employé. Toutefois, entre le temps qu’engendre un recrutement et le temps de formation en savoir être et savoir faire avant qu’un employé soit performant, tout établissement se passerait bien de turn-over. Et, face à ce taux élevé de turn-over que connaît le secteur, trois éléments importants sont à prendre en compte : les conditions de travail des employés, leurs perspectives d’évolutions dans l’entreprise et le marché de l’emploi qui les entoure.

Conditions de travail, perspectives d’évolutions et marché de l’emploi.

Face au marché de l’emploi en croissance exponentielle avec un rythme soutenu dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, les établissements n’ont pas tellement d’autres options que de revoir les rémunérations à la hausse et d’offrir des opportunités aux candidats sans formation.

Concernant les conditions de travail des employés, les établissements peuvent et doivent, aujourd’hui plus que jamais faire un effort. Les conditions de travail sont primordiales pour la plupart des employés, et notamment pour la nouvelle génération. De nombreux sujets tels que l’équilibre vie pro / vie perso, la quête de sens ou encore le bien-être au travail impactent véritablement sur le le taux de satisfaction des salariés, et donc sur le taux de turn over.

Enfin, les établissements doivent impérativement offrir des perspectives d’évolutions à leurs employés. Beaucoup de personnes se sentent déconnectées et désengagées au travail, et cela en grande partie à cause du manque de défis et de développement. Lorsqu’un employé a l’impression de stagner ou de se retrouver dans une impasse, il recherchera sans aucun doute des possibilités d’emploi ailleurs… surtout quand le marché de l’emploi offre beaucoup d’opportunités !

La formation et de développement personnel : un investissement payant

La formation et le développement sont des éléments clés face à ce défi de rétention des talents. Bien trop souvent, les managers considèrent la formation et le développement comme un budget sur lequel faire des économies durant les périodes difficiles. Et, pendant les périodes de rush, les managers estiment souvent qu’il n’y a pas assez de temps pour la formation. Toutefois, comme évoqué plus haut, le manque de croissance et de développement est l’une des principales raisons pour lesquelles les employés quittent leur entreprise.

En revanche, en permettant aux membres du personnel de se former et d’évoluer les managers prouvent qui se soucient réellement du développement personnel et, en même temps, de la valeur ajoutée que les employés apportent à l’établissement.

De plus, comme le démontre le tableau "les personnes récemment recrutées dans les familles professionnelles de l’hôtellerie et de la restauration" ci-dessous. Plus d’un tiers des aides et apprentis de cuisine, des employés polyvalents de la restauration ainsi que des employés de l’hôtellerie ne sont pas diplômés. Une formation certifiante peut être un réel atout pour eux.

Tableau : Profils des personnes récemment recrutées selon l'âge et le diplôme

Quelles formations ?

Afin de trouver des idées et des suggestions pour la formation et le développement des employés commencez par un dialogue avec les différents membres du personnel. La direction ainsi que les employés doivent être consultés. Interrogez la direction sur les besoins en formation, à la fois par département et par individu. Et, parlez aux employés un à un pour discuter de leurs objectifs de carrière.

En fonction du temps et du budget, la formation peut être individuelle ou bien générale à tout l’établissement (service à la clientèle, nouvelles technologies...). Il peut s’agir de formations de quelques heures tout comme de formations plus longues dans le temps. Enfin, la formation peut être effectuée en externe comme en interne et celle-ci peut être certifiante ou non.

La formation n’est donc pas nécessairement coûteuse. Le mentorat est d’ailleurs un excellent moyen de former les employés puisque, peu onéreuse, le mentor tout comme le mentoré grandissent et se développent. En effet, le mentor se sent reconnu pour son expérience et son expertise, et l'employé sous mentor bénéficie d'une formation qui l'aidera dans son prochain poste.

Mix entre formation et teambuilding

La formation et le développement des employés ne sont pas nécessairement chronophages et fastidieux. Effectivement, la formation peut être amusante et finalement très proche d’un team building. Par exemple : en offrant des cours d'œnologie aux employés de son bar en faisant venir un intervenant ou encore mieux, en les envoyant sur la route des vinsCe genre d’activités, hors du commun, fonctionne non seulement comme une formation, mais également comme un enrichissement du personnel et un team building. Des activités amusantes et uniques peuvent véritablement rendre le personnel plus heureux et aident les employés à se sentir bien au travail.

Conclusion

Le secteur de l’hôtellerie-restauration est en pleine progression et très porteurs pour l’emploi comme toutes les études le démontrent. Toutefois, recruter et pérenniser du personnel se révèle complexe.

"Gofer est convaincu qu’investir dans les employés est non seulement bénéfique pour les individus, mais également pour les établissements. En accordant des formations au personnel, ayant bien consulté et écouté ces employés au préalable, les établissements créent de vraies bonnes conditions de travail et cette différence dans la vie des employés les incitera à se sentir plus reconnus et épanouis, ce qui réduira par conséquent le turn-over. D'autre part, ces efforts des établissements paient, car même lors d'un départ, les employés garderont un bon souvenir de l'établissement, en parleront autour d'eux et s'investiront afin de trouver les profils adéquats qui pourront les remplacer."

Camille de Gofer
 

Gofer est la solution pour des missions en intérim réussies et en toute simplicité.

Téléchargez l'application gratuitement sur Google Play, l'App Store ou sur www.gofer.fr

https://calendly.com/gofer/bonjour/

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK